Les attitudes, gestes et mouvements des Samuel

Debout : C'est la principale attitude liturgique .Elle exprime la disponibilité de l'homme à la rencontre avec son Dieu, son attention humble, son désir de rejoindre le seigneur. Tu te tiens droit sur les deux pieds, les mains correctement placées. Tes yeux suivent le déroulement de la messe et non les mouches qui volent. Pendant le Kyrié, les oraisons, la prière universelle, tous les servants sont immobiles, la tête inclinée, les yeux baisés, les mains jointes pour intérioriser leur prière et inviter les fidèles à mieux prier. (Ez2, 1)

Assis : C'est la position de l'écoute de l'assimilation, de méditation et de demande. Pour s’asseoir, le Samuel attend habituellement que le célébrant soit assis. En te tenant droit, tu poses les mains sur les genoux ou tu tiens ton missel. Ton service ne t’empêche pas de suivre et de chanter avec l’assemblée. Pour être moins distrait pendant les lectures, regarde le lecteur ou le lectionnaire. Tu seras ainsi moins plus attentif à la Parole. (Lc10, 39)

Génuflexion : Fléchir le genou est un acte d'adoration, exprimant l'hommage de tout le corps. Tu la feras doucement, en gardant le buste bien droit, le genou droit à terre

Agenouillement : C'est l'attitude spontanée que prend l'homme quand il veut marquer son adoration, son imploration ou son repentir. Lorsque le Saint sacrement est exposé, tu peux le faire avec une petite inclinaison.

Prostration : Il consiste à s'étendre tout le long sur le sol. C'est l'attitude que prennent pendant le chant des litanies, ceux qui vont être ordonnées (évêques, prêtres, diacres), ceux et celles qui vont faire leur profession religieuse définitive. Elle exprime une supplication et une parfaite disponibilité à l'appel divin. (1Cor14, 25 ; 2Sm12, 16)

Inclinaison ou révérence : C'est un signe naturel de respect et de politesse qui exprime dans la liturgie, la qualité des relations qui nous unissent à Dieu, aux saints et à ceux qui célèbrent avec nous l'oeuvre de Dieu. L'inclinaison minime ne met en mouvement que la tête; l'inclinaison profonde dessine presque un angle droit entre le tronc et les jambes; l’inclinaison médiocre fait courber les épaules.

Prosternation : Geste d’adoration que font certains ordonnés : les évêques, le prêtres et les diacres. Elle symbolise l’abandon total à Dieu et le respect. (Ex20, 5 ; Ps 95)

Mains :

     * Jointes : lorsque tu es debout en forme de prière qui s’élève vers le ciel, le pouce droit sur le pouce gauche.

     * Croisées : sur la poitrine

     * Dans les manches : de ton aube

     * Une main posée sur la poitrine : lorsque l’autre est occupée

     * Posée sur les genoux : lorsque tu es assis.

Marche : Marcher doucement comme un prince. Elle est un signe de servir Dieu à tout moment.

 

Pour te retourner : N’oublie pas que tu n’es pas une danseuse, que ton mouvement soit naturel et pas trop rapide. Si vous êtes deux, veillez à agir ensemble, si possible en vous tournant l’un vers l’autre et en évitant de tourner le dos à l’autel, au célébrant ou au tabernacle. 

NB : Lorsque tu passes devant un célébrant ou que tu présentes un objet, tu fais une petite inclinaison, juste avec la tête. Veille à ne pas faire écran entre le prêtre, l’autel et l’assemblée. Bien accomplir ton service est très important pour la beauté de la liturgie, mais fais le humblement sans te croire plus indispensable que le prêtre.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site