Les stations du chemin de croix

Origine du chemin de croix

 Ce sont les franciscains qui ont développé la dévotion du chemin de croix, comme d'ailleurs celle de la crèche de la Nativité.

      Dès les premiers siècles, les chrétiens sont allés se recueillir sur les lieux de la passion et de la résurrection de Jésus à Jérusalem, comme, dit-on, l'on fait la Vierge Marie et ses disciples. En 1342, les franciscains sont devenus les gardiens officiels des lieux saints et, par la suite, ils ont organisé la démarche que faisaient les pèlerins, le long d'une petite rue étroite de Jérusalem qui a reçu le nom de "Via Dolorosa" (chemin de la souffrance).

        Pour les chrétiens qui ne pouvaient pas se rendre en Terre Sainte, les franciscains ont eu l'idée de leur proposer de vivre ce chemin chez eux comme s'ils étaient à Jérusalem. L'itinéraire de Jésus était évoqué par des tableaux, des sculptures, des croix, dans les églises ou sur les chemins. C'est au 15ème siècle que la coutume de faire ces pèlerinages spirituels s'est répandu en occident.

         Depuis 1750,  il est de tradition que le pape vive le chemin de croix au Colisée à Rome, haut lieu symbolique des martyrs. (Tradition relancée par Paul VI en 1964). 

           Au début, le nombre des "stations" et les épisodes qui les illustraient, étaient variables. C'est au 18ème siècle que leur nombre s'est fixé à quatorze. En 1958, à Lourdes, une station a été ajoutée au chemin de croix monumental de la colline des Espélugues. Cette quinzième station est intitulée "Avec Marie, dans l'espérance de la résurrection". Depuis, l'habitude s'est répandue de terminer le chemin de croix, dans l'espérance de la Résurrection du Christ.

     Les épisodes de la passion évoqués viennent des évangiles mais aussi d'une tradition plus large, comme la rencontre avec Véronique, ou Jésus tombant plusieurs fois sous le poids de sa croix. La tradition du chemin de croix a ainsi créé dans la mémoire collective un récit de la passion fait d'un mélange des quatre évangiles et d'autres récits° 

     Jean Paul II, tout en conservant le nombre de quatorze stations, a modifié les étapes de manière à supprimer celles qui ne correspondent à aucune référence biblique, c'est-à-dire les trois chutes de Jésus, sa rencontre avec sa Mère et avec Véronique. Il les a remplacées par celles de Jésus au Jardin des Oliviers, le reniement de Pierre et la promesse du paradis au bon larron.

 

Les stations traditionnelles

  Dans le chemin de croix traditionnel, il y a plusieurs stations qui ne correspondent pas à un épisode évangélique de la passion (les 3 chutes de Jésus, sa rencontre avec sa mère et celle avec Véronique), mais qui viennent de traditions. 

  1. Jésus est condamné à mort
  2. Jésus est chargé de sa Croix                                   
  3. Jésus tombe sous le poids de sa Croix                 
  4. Jésus rencontre sa très Sainte Mère                    
  5. Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa Croix   
  6. Station - Une femme pieuse essuie la face de Jésus
  7. Jésus tombe pour la seconde fois
  8. Jésus console les filles de Jérusalem.
  9. Jésus tombe pour la troisième fois
  10. Jésus est dépouillé de ses vêtements
  11. Jésus est cloué sur la Croix
  12. Jésus meurt sur la Croix
  13. Jésus est descendu de la Croix et remis à sa Mère
  14. Jésus est mis au tombeau

 

Les stations évangéliques

  1.  Jésus au jardin des Oliviers
  2.  Jésus, trahi par Judas, est arrêté
  3.  Jésus est condamné par le Sanhédrin
  4.  Jésus est renié par Pierre
  5.  Jésus est jugé par Pilate
  6.  Jésus est flagellé et couronné d'épines
  7.  Jésus est chargé de la croix
  8.  Jésus est aidé par Simon de Cyrène pour porter la croix
  9.  Jésus rencontre les femmes de Jérusalem
  10.  Jésus est crucifié
  11.  Jésus promet son Royaume au bon larron
  12.  Jésus sur la croix, sa mère et son disciple
  13.  Jésus meurt sur la croix
  14.  Jésus est déposé au sépulcre 

 

La quinzième station 

 

Depuis la construction en 1958 d'un chemin de croix à Lourdes, on termine la cérémonie par une quinzième station "Avec Marie dans l'espérance de la résurrection du Christ". 

 

La passion de Jésus dans les évangiles :

  Matthieu : à partir du chap. 26 verset 47

Marc : à partir du chap. 14 verset 43 

Luc : à partir du chap. 22 verset 47

Jean : à partir du chap. 18

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site