Moise avec les enfants

Un peuple étranger s'est installé en Égypte.

C'est le peuple d'Israël, les descendants du patriarche Jacob et de ses douze fils. Ils sont venus du pays de Canaan, il y a de nombreuses années à cause d'une terrible famine, pour habiter près du Nil.

Le Pharaon, roi d'Égypte les avait bien reçus.

Mais, c'était environ 300 ans avant l'histoire de Moïse. Un autre Pharaon est maintenant au pouvoir. Le peuple d'Israël vit toujours dans le secteur de Goshen et sa population a tellement augmenté que le Pharaon est inquiet de la présence de tous ces étrangers dans son pays.

En cas de conflit, ils pourraient passer du côté de ses ennemis et devenir un danger pour l'Égypte.

 Le Pharaon demande à ses conseillers.

« Que devons-nous faire du peuple d'Israël ? »

« Réduisons-les à l'esclavage. » dit l'un deux.

« Pour les travaux de construction du Pharaon, nous aurons des travailleurs bon marché. »

Maintenant, les Israélites doivent fabriquer des briques, effectuer des travaux de maçonnerie et traîner de lourdes charges.

Des chefs égyptiens les surveillent avec dureté. Les Israélites soupirent à cause de leur labeur.

 Malgré leur travail difficile, le peuple d'Israël devient toujours plus nombreux. Le Pharaon, qui a peur de ce peuple, décide alors une chose terrible : tous les garçons nouveau-nés doivent être noyés dans le Nil.

Amram et Jokébed, ont mis au monde, il y a trois mois, un petit garçon.

Jusqu'à maintenant, sa mère l'a tenu soigneusement dissimulé, mais plus le petit grandit, plus il crie fort.

« Que dois-je faire pour sauver l'enfant ? » pense-t-elle.

Elle décide de fabriquer un coffret de joncs, de l'enduire de bitume et de poix, afin que l'eau n' y pénètre pas.

 Jokébed couche son petit garçon dans ce coffret et le porte prudemment jusqu'au Nil. Sur la rive du fleuve, poussent de nombreux roseaux.

Le coeur battant, la maman place le coffret entre leurs tiges pour protéger l'enfant du courant. Puis, elle rentre tristement à la maison.

 Mais Miriam, la fille de Jokébed, reste à proximité et attend. Que va-t-il arriver à son petit frère ? Quelques instants plus tard, la fille du Pharaon vient au bord du Nil, avec ses servantes pour se baigner.

Elle découvre le coffret dans les roseaux et envoie une servante pour le prendre. Intriguée, la princesse ouvre le panier et voit le bébé qui pleure.

« C'est un enfant des Israélites. » dit la princesse qui regarde l'enfant avec pitié.

 Miriam qui a tout observé, sort de sa cachette. Dieu qui veille sur le petit garçon, lui suggère une bonne idée.

« Dois-je aller te chercher une femme pour allaiter l'enfant ? » demande-t-elle.

La princesse approuve sa proposition. Sais-tu où court Miriam ? Naturellement vers sa mère. Soulagée, Jokébed vient vers la princesse. Elle retrouve son enfant et peut s'occuper de lui sans crainte des Égyptiens. La princesse lui promet même un salaire pour cela. Elle ne sait pas que Jokébed est la mère de l'enfant.

Quelques années plus tard, Jokébed apporte son fils à la fille du Pharaon. La princesse l'adopte et le nomme « Moïse ». Cela signifie : « tiré de l'eau ».

 Moïse est resté de nombreuses années à la cour de la princesse. Il y a reçu une excellente éducation. C'est maintenant un adulte.

Un jour, il sort pour voir ses frères, les Israélites, qui sont soumis à de durs travaux. Il remarque tout à coup, comment un Égyptien frappe un travailleur du peuple d'Israël. Moïse veut aider l'Israélite. Il regarde de tous côtés. Non, il n'y a personne à proximité. Moïse tue l'Égyptien et l'enterre dans le sable.

 Le lendemain, Moïse voit encore deux hommes d'Israël, qui se disputent.

« Pourquoi frappes-tu donc un compatriote ? » demande Moïse à l'homme qui a commencé la dispute.

« Es-tu notre juge ? Veux-tu me tuer comme tu as tué hier l'Égyptien ?»

La peur s'empare de Moïse. Son mauvais acte a été vu ! Alors Moïse s'enfuit.

 Moïse part bien loin dans le pays de Madian. Il se reposait près d'un puits quand des jeunes filles arrivèrent pour abreuver les troupeaux de leur père.

Mais des bergers vinrent et les chassèrent. Aussitôt Moïse se lève, secoure les jeunes filles et abreuve leurs bêtes.

Le père s'étonne que ses filles reviennent si tôt. Alors elles lui racontent comment un "Égyptien" les a aidées.

« Où-est cet homme ? » demande leur père.

« Invitez-le pour qu'il mange avec nous. »

 Moïse accepte de rester avec le Madianite et de travailler pour lui. Il épouse Séphora, l'une de ses filles.

Pendant quarante ans, Moïse garde les troupeaux de son beau-père dans le désert. Pense-t-il parfois aux années passées en Égypte ? Il était si bien dans la maison du Pharaon, mais il aurait tant aimé aider son peuple.

 Un jour, Moïse emmène le troupeau de son beau-père derrière le désert, pour trouver du pâturage. Il vient à la montagne d'Horeb. C'est alors que Moïse voit une chose extraordinaire : un arbuste d'épine tout en feu reste intact, sans même se consumer. Moïse veut voir cela de plus près.

Mais une voix venant du buisson lui dit :

«  Moïse ! Moïse ! N'approche pas d'ici ; ôte tes sandales, car le sol, sur lequel tu te tiens est saint. »

 Moïse comprend que c'est Dieu qui lui parle. Il se voile le visage, car il craint de regarder Dieu. Dieu lui dit :

« J'ai vu la misère de mon peuple, j'ai entendu leurs cris, et je connais leurs souffrances. Je veux les sauver de la main des Égyptiens. »

 Pour Dieu, le moment est venu d'aider les Israélites. Et Moïse, le tranquille berger dans le désert se voit chargé d'une lourde mission.

« Va vers le Pharaon et conduit le peuple d'Israël hors d'Égypte. » dit Dieu à Moïse .

« Je ne peux le faire. » répond Moïse. « Comment me présenter devant le pharaon, moi qui ne suis qu'un pauvre berger ? » ajoute-t-il effrayé.

« Je serais avec toi. » lui promet Dieu.

Et Moïse reçoit des instructions quant à ce qu'il doit dire au Pharaon.

« Et les Israélites ? » objecte Moïse, « Croiront-ils que tu m'as envoyé ?»

Dieu lui donne deux signes miraculeux par lesquels, Moïse peut prouver au peuple que c'est Dieu qui l'envoie.

Premièrement, Moïse doit jeter son bâton à terre et celui-ci se transforme en un serpent. Quand il reprend le serpent par la queue, il redevient un bâton dans sa main.

 Ensuite, Moïse doit mettre sa main dans ses vêtements. Quand il la ressort, elle est couverte de lèpre. Alors, Moïse met de nouveau sa main dans ses vêtements, la retire, et sa main est guérie.

« S'ils ne veulent encore pas te croire. » dit Dieu. « Prends alors de l'eau du Nil et verse-la sur le sol, et elle deviendra du sang. »

Mais Moïse hésite encore à exécuter l'ordre que Dieu lui a donné. Dieu décide alors qu'Aaron, le frère de Moïse rencontrera le Pharaon avec lui. Et Moïse accepte enfin de faire la volonté de Dieu.

 Moïse aimait vraiment son peuple et voulait faire quelque chose pour lui. Jeune homme il avait tué un Égyptien, pour aider un homme du peuple d'Israël. Qu'est-il arrivé ? Moïse avait du s'enfuir à l'étranger.

Pendant de longues années, il est resté berger. Il avait beaucoup de temps pour réfléchir. Quand Dieu l'a rencontré au bout de quarante ans, Moïse avait beaucoup changé. Il était devenu un homme doux et humble, doutant de ses propres capacités. Dieu devait alors insister pour que Moïse accepte la mission qu'il lui confiait.

Dieu a un plan pour chaque vie, pour la tienne et pour la mienne. Par la Bible, tu peux connaître les pensées de Dieu à l'égard des hommes et tu peux apprendre à connaître son fils Jésus. Dieu voudrait que tu croies en lui et confesses tes péchés.

Alors, tu pourras vivre comme Moïse, une vie avec Dieu. Une vie, dont Dieu indique la direction, est une vie heureuse et réussie.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site