Quelques définitions, les mobiliers liturgiques et les célébrations du céroféraire

 

  Quelques définitions

 

 

  Le Candélabre : C’est l’objet sur lequel on met, on pose un grand cierge par exemple le cierge pascal. C’est aussi des chandeliers à plusieurs branches, qui portent des bougies allumées pendant les offices, le Salut.

  Le Chandelier : c’est un support utilisé pour recevoir la chandelle et la maintenir debout.

 

  La Chandelle : C’est la cierge ou la bougie. (Fig 1)          

 

                                                                                                                                                  

  Le Cierge triangulaire : Cierge spécial à trois branches, qu'on allume à la procession du Samedi saint. Il symbolise les trois personnes de la Sainte Trinité. On l'appelle aussi : roseau.

 

  Le Gradin : On désigne ainsi les degrés en arrière et au-dessus de l'autel, sur lesquels on place les chandeliers, les reliquaires, les vases de fleurs.

 

  Le liséré : c’est un ruban étroit dont l’évêque borde sa soutane. Blanc pour la Pape et rouge pour les évêques.

 

  Le Tiare : C’est la mitre du Pape

 

  Le Thabor : Montagne de Palestine sur laquelle Notre Seigneur apparut transfiguré à ses Apôtres.  Par analogie, support placé au milieu de l'autel, pendant le salut, et sur lequel on met en vue l'ostensoir.

 

   Les Porte- insignes : les insignes sont la crosse et la mitre de l’évêque. Dans les processions d’entrée et de sortie, les porte- insignes marchent derrière l’évêque ; une fois arrivés dans le chœur, ils sont proches de lui afin de recevoir du cérémoniaire ou de l’évêque l’un la crosse, l’autre la mitre, quand l’évêque ne les utilise pas.

 

    L’Archiprêtré : Division territoriale d'un diocèse, pour une meilleure animation pastorale. Dans l’archidiocèse de Cotonou,  il y a deux (2)  archiprêtrés.

Les Canons d'autel : Ce sont trois tableaux de prières qu'on place debout sur l'autel, le plus grand au milieu, les deux autres aux extrémités.

    L’Ordinaire (personne) : désigne l'évêques en tant que pasteur et responsable de son diocèse. On utilise aussi la formule "ordinaire du lieu" pour parler explicitement de l'évêque du diocèse, ce qui sous entend que l'autorité d'un évêque s'arrête aux limites de son diocèse.

    Le Prélat Du latin praelatus, porté en avant. Haut dignitaire ecclésiastique (Cardinal , Archevêque, etc.) ayant reçu la prélature, c’est à dire la dignité conférée par le pape, le plus souvent honorifique, ou comportant une juridiction territoriale ou personnelle (évêché, abbaye, etc.).

 

     Le Primat : Du latin primus, premier, au premier rang. Désigne initialement le prélat  ayant autorité sur plusieurs archevêques ; plus tard, titre honorifique donné à certains d’entre eux.

     La Séquence : Suite. Prière chantée à la suite de l'Alléluia ou du Trait , à la messe. On dit encore prose, parce que les paroles ne sont pas cadencées comme dans la poésie. Il n'y a plus aujourd'hui que cinq séquences : Victimæ paschali, à Pâques ; Veni Sancte Spiritus, à la Pentecôte ; Lauda Sion, à la Fête-Dieu ; Dies iræ, à la messe des morts ; Stabat Mater, à la fête de Notre-Dame des Sept Douleurs. En outre, quelques séquences ont été accordées à divers diocèses, en l'honneur de leurs saints principaux.

   Le Vicaire : Prêtre chargé d'aider un curé dans sa charge pastorale. Le pape est le vicaire du Christ.

     La Basilique : Dans le monde romain la basilique est un bâtiment couvert servant de lieu de réunion. A partir du Ive siècle des basiliques furent construites dédiées spécifiquement à l’exercice du culte chrétien. Le mot basilique est formé à partir de deux éléments grecs :« basileus » qui signifie « roi » et du  suffixe « -ikê », suffixe d’adjectif féminin. L’expression complète est basilika oikia qui signifie « salle royale ».La basilique romaine est un édifice à plan rectangulaire, généralement construit sur le forum et initialement spécialisé dans des activités judiciaires et bancaires. L’édifice était aussi fréquemment utilisé comme lieu de transactions commerciales, voire comme marché .Par la suite la basilique, devenu lieu de culte, désigne une église dépourvue de transept et intégrant trois, cinq ou sept nefs (Plan basilical).En avant de l’église se trouvait un portique appelé narthex. L’autel se trouvait dans la partie centrale entre le chœur et le transept. On distingue les basiliques majeures (Les 4 églises de Rome : Saint Pierre de Rome, Saint jean de Latran, Sainte Marie Majeure et Saint Paul hors les murs), des basiliques mineures, églises auxquelles le pape a décerné ce titre et les privilèges qui y sont attachés.

Maniement des mobiliers liturgiques

  • Le  chandelier

 

    Le 1er céroféraire (celui de droite) tient son cierge, de la main droite en haut, la main gauche sous le pied du chandelier. Le 2e céroféraire (celui de gauche) tient son cierge la main gauche en haut et la main droite sous le pied du chandelier. S’ils viennent à faire demi- tour sur place, ils changent les mains de sorte que la main qui est à l’extérieur de la procession soit toujours en haut

 

  • Le missel

 

   Il se porte comme la mitre, devant la poitrine avec les deux mains en bas et les pouces soutenant verticalement la couverture, la tranche du livre tournée vers la gauche.

  • La Crosse 

 Elle se porte des deux mains, volute vers l’extérieur (sauf s’il s’agit de la crosse d’un abbé qui se porte volute vers l’intérieur), à la hauteur normale (moins haut que la croix de procession).

Pour la présenter à l’évêque, il faut d’abord tourner la volute vers l’intérieur (l’inverse pour un abbé), pour que quand l’évêque la prendra, la volute soit tournée vers l’extérieur.

Précision

v  Volute vers l’extérieur = pouvoir sur tout un diocèse.

v  Volute vers l’intérieur = pouvoir uniquement sur la communauté à la tête de laquelle on se trouve.

  • La mitre  

      Elle se porte devant la poitrine, les deux mains soutenant en bas et les pouces relevés par derrière, comme si la mitre était posée sur un présentoir.

Le servant la présente au cérémoniaire, au diacre ou au prêtre qui est à la droite de l’évêque.

 

Les célébrations : lieux et moment d’intervention du céroféraire

 

  • Vendredi saint

 

   Au moment de déplacer ou d'apporter le saint Sacrement à l'église, de l'autel au reposoir, les céroferaires tiennent les chandeliers niveau poitrine et marchent doucement devant le ministre portant le Saint Sacrement.

 

  • Procession avec le Saint Sacrement

 

    Pendant la procession, devant la saint Sacrement, ils tiennent les chandeliers et marchent doucement.

 

  • Messe solennelle 

 

   Les ceroferaires se mettent de chaque côté de celui qui porte l'évangéliaire, de la sacristie à l'autel. Ils lèvent leurs chandeliers devant le pupitre pour la lecture de l'évangile. Pendant la consécration, ils se tiennent de chaque côté du thuriféraire, et lèvent ensemble les cierges au moment des élévations.

 

  • Exposition du Saint Sacrement

 

     Les céroféraires interviennent au moment de la bénédiction du Saint- Sacrement en tenant les cierges allumés plus haut.

 

Exercice 

 

1.      Un jour, votre sacristain vous donne trois catégories de cierges et vous demande de les déposer chacun dans les mobiliers suivants : cierge triangulaire, gradin, candélabre, chandelier. Voici les catégories de bougies : un cierge, quatre assemblage de cierges, cierge pascal, quinze assemblage de cierges.

2.      Classez dans l’ordre décroissant et selon le nombre de cierge les mobiliers liturgiques cités ci- dessus.

3.      Quelle différence faites vous entre la tiare et la mitre, entre archiprêtré et le diocèse, entre la basilique et la cathédrale, entre un céroféraire et un porte-insigne.

4.      Donnez les mobiliers liturgiques du céroféraire et donnez la définition de son mobilier liturgique principal.

5.      Cites les célébrations qui font intervenir le céroféraire ; s’il garde le chandelier ; s’il garde les insignes.

6.      Donnez le maniement de la crosse, de la mitre, du missel.

7.      Définissez : Vicariat, Aumônier, Archevêque, Archidiacre.

Commentaires (29)

1. darmowe gry emalo351 (site web) 25/10/2012

<a href=http://www.gierkii.pl#servantsdestluc.e-monsite.com>http://www.gierkii.pl</a> Gry online Od czasu biezacego momentu minelo powyzej 11 latek. Aktualnie funkcje popowyzej planowaniem zabawy dobiegaja az do konca.W powaznym meldunku agent dewelopera powiedzial, ze wersja klasie piernata Diablo 3 proponowane istnieje na trzecia czesc kwartal 2011 roku.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site