Offertoire

L’offertoire

   C’est le moment de la messe où l’on « offre » le pain et le vin destinés à devenir le corps et le sang du Christ. On parle également de « préparation des dons » pour mieux souligner que l’ofrande du sacrifice eucharistique se situe au moment de la prière eucharistique.

 Les offrandes ou oblats ou dons

    Le mot « oblat » vient du latin oblatum qui veut dire offert. Les oblats, c’est le nom donné au pain et au vin offerts à la messe, au nom de toute l’assemblée. Les offrandes, le pain et le vin, peuvent être déposées sur la crédence avant le début de la messe. Les servants les présentent ensuite au prêtre.

    Les offrandes peuvent être apportées en procession. On peut également joindre d’autres dons : la quête qui est signe de partage, des fleurs, des lumignons signes de la fête. Dans certains cas, on peut ajouter des objets très divers : un sac d’école, des rollers... C’est toute notre vie que nous apportons : famille, travail, loisirs. Dieu donne vie et sens au travail de l’homme.

Le pain

    Le pain est pour une grande partie de l’humanité, un élément si essentiel de sa nourriture, qu’il est devenu le symbole même de ce qui est nécessaire à la vie. « A la sueur ton visage, tu mangeras ton pain » dit Dieu à Adam selon la Genèse (3-19). Aux yeux des croyants, le pain n’est pas seulement fruit du travail de l’homme, mais tout autant un don de Dieu : « Donne-nous notre pain de ce jour ».

Le vin

   La culture de la vigne et l’usage du vin, tenant une grande place dans la civilisation palestinienne, la Bible en emprunte volontiers les images. Dans l’ancien testament, Isaïe comparait le peuple d’Israël à une vigne plantée par Dieu sur une bonne terre, soigneusement cultivée par Lui (Isaïe 5, 3-7). Jésus reprendra cette image dans ses paraboles.

   Il se présente comme étant lui-même la vigne véritable (Jean 15, 1-8) qui nourrit de sa sève ses serments, c’est-à-dire ceux qui croient en Lui. Quant au vin « qui réjouit le coeur de l’homme » (Psaume 104, 15), c’est chez les Juifs, la boisson de la fête (Jésus changera l’eau en vin aux noces de Cana -Jean 2). Le vin est, dès lors, dans toute la Bible symbole du festin, de la fête, de la joie. A la Cène, repas pascal, en même temps que le pain, le Christ prend le vin pour instituer l’eucharistie.

                                                                                    Extrait de Monique BRAIBANT du site du SIJEL

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site