Créer un site internet

Des propositions variées

Des propositions variées 1. Un nouveau rôle pour servir l’autel La diversité des âges est assurément un atout pour un service liturgique de qualité. A partir d’un certain âge, la maturité et l’expérience acquises sont des éléments précieux dont il faut savoir profiter. Un groupe de servants, capable de « garder » ses « anciens » et de les mobiliser de façon optimale, relève ainsi l’un des principaux défis du service de l’autel. D’une part, des cérémonies plus déployées seront possibles, d’autres part, une certaine richesse humaine liée a la mixité des âges profitera à tous. Pour garder les anciens, il faudra donc accepter les propositions à l’âge et à la maturité de chacun. On veillera notamment à ce qu’une certaine autonomie soit assurée aux jeunes. Très vite, on cherchera à responsabiliser les servants dans les tâches à remplir. En ce sens, des pédagogies « à étapes » présentent l’intérêt de permettre aux jeunes de prendre peu à peu sa place et pour un « aîné »de s’impliquer davantage et de prendre des responsabilités à la hauteur de ses compétences et de sa maturité. La fonction de thuriféraire est, de ce point de vue, particulièrement importante. Elle suppose une connaissance de l’ensemble de la liturgie et du groupe. Ce rôle est primordial pour les grandes célébrations mais très utile pour les autres. De même, on n’hésitera pas à confier aux thuriféraires la charge de préparer et d’animer les fraternités au sein du groupe. On peut par exemple, leur déléguer un temps de formation, ou une répétition mais, quoi qu’il en soit, on vérifiera auparavant avec eux que les conditions de réussite sont réunies : maîtrise du sujet, savoir- faire d’animation, matériel à disposition… Cette manière de les impliquer profite par ailleurs à tout le groupe des servants, dans la mesure où elle peut avoir un effet d’exemplarité et de « valorisation » chez les plus jeunes. En effet, quand on est jeune ou admise ces aînés qui paraissent très performants et on peut facilement se qu’un jour on sera à leur place. 2. former les futurs responsables et animateurs L’un des objectifs majeurs d’un groupe de servants est d’assurer une certaine continuité dans le temps. Les thuriféraires devront donc être préparés à l’éventualité de prendre un jour des responsabilités, de transmettre, à leur tour, ce qu’ils ont eux- même reçu. Une telle responsabilité ne s’improvise pas. Il est important, autant que possible, de sensibiliser les thuriféraires et naviculaires à cette perspective et de les former en ce sens. Pour réaliser ce projet, on ne se contentera pas d’initier le plus jeune à la vie liturgie dans sa dimension « pratique », « technique ». Il faudra aussi l’aider à percevoir le sens des gestes accomplis, leurs significations, à découvrir les enjeux humains, ecclésiaux et spirituels de la liturgie chrétienne. A ce propos, arrêtons –nous un instant sur quelques points. Les enjeux humains Un responsable de groupe sera avant tout reconnu pour ses qualités d’écoute, d’animation, de patience, de pédagogie, sa capacité à gérer des conflits. Il s’agit ci de viser d’abord une certaine maturité humaine. Cela aussi s’apprend : les parents et les éducateurs le savent bien ! Dans un groupe de servants, les thuriféraires ont à donner l’exemple en étant attentifs aux autres car ils sont des chefs de fraternité. Cet apprentissage passe par des choses aussi simples que la capacité de saluer amicalement dans la sacristie avant la messe, ou par le fait d’aider les plus jeunes à revêtir leur aube. De même, ils veilleront particulièrement à établir des liens avec les parents de servants, bien sur avec la complicité des responsables, qui ne sauraient écartés de la vie et des activités liées au service de l’autel. La convivialité dans un groupe est assurément un bon critère d’équilibre. A l’âge d’adolescent, les relations avec les adultes que l’on ne connaît pas ne sont pas toujours faciles. Afin d’éviter des attitudes de repli, les animateurs aideront les thuriféraires, en leur présentant les parents des enfants, au moins pour « briser la glace ». Cette manière d’être, est aussi une formation qui leur sera utile si, plus tard, ils sont appelés à devenir des animateurs ou des responsables de groupe dans l’Eglise. Les enjeux ecclésiaux Servir l’autel, quels que soient l’âge et les fonctions du servant, consiste toujours à recevoir une mission au service de la communauté chrétienne. Il ne s’agit jamais d’un droit ou d’un privilège ! Il convient doc d’aider les servants, spécialement les thuriféraires et les naviculaires, à percevoir cette dimension ecclésiale. On pourra, par exemple, présenter les plus grands des servants à la communauté diocésaine. De même, on aura toujours le souci d’être en lien étroit avec le responsable paroissial de la communauté où l’on rempli son service. On veillera aussi à participer à la vie diocésaine. Ce qui est vrai pour l’ensemble du groupe l’est d’autant plus pour les anciens qui arrivent à un âge où l’ouverture à l’extérieur est une aspiration et un gage de solidité du groupe. Une bonne manière de vivre ce lien avec la communauté paroissiale pourra consister à rencontrer les autres responsables du diocèse. Pour les grands rassemblements, la rencontre de l’évêque, quand elle est possible, peut être aussi une occasion de connaître le Pasteur du troupeau diocésain. La dimension universelle de l’Eglise ne doit pas non plus être négligé. Certains textes de l’Eglise universelle pourront par exemple être présentés aux jeunes dans leurs éléments les plus accessibles. Après plusieurs années au sein du groupe, on à la capacité, et souvent le désir , d’aller plus loin et d’étendre ses connaissances de la vie concrète de l’Eglise. Alors, formons nos futurs responsables en cela. Les enjeux spirituels Servir à l’autel, c’est avant tout rendre un culte d’adoration à Dieu par le service de la célébration et de l’assemblée. Cela implique donc de faire autant que possible, une expérience de Dieu. Dans ces domaines, une grande prudence et la discrétion sont sans doute nécessaires. Il faut veiller à proposer aux jeunes une nourriture spirituelle adaptée à leur âge, leur rencontre de »témoins », accompagnement spirituel, sacrement de pénitence et réconciliation…Les moyens sont nombreux et bien connus ! encore faut- il les proposer explicitement et de manière adaptée à chacun plutôt que de présenter ces divers moyens comme un catalogue, on pourra, par exemple à l’occasion d’un week-end de formation ou des sessions, à saisir l’opportunité de la rencontre d’un père, pour parler de l’accompagnement spirituel. 3. Un engagement liturgique après le service de l’autel Tout naturellement, le service de l’autel peut déboucher sur d’autres types de fonctions liturgiques remplis par des laïcs : proclamer les lectures à la messe, chanter le psaume etc. Ici encore, il s’agit d’anticiper et de sensibiliser les plus grand des servants d’autel à d’autres formes d’implications dans la vie liturgique de l’Eglise. Pourquoi ne pas imaginer alors une préparation en collaboration avec le clergé ou d’autres personnes ? C’est ainsi que peuvent se tisser des liens et s’éveiller des vocations car le groupe meurt de vocations. Avant tout, les servants gagneront à connaître les réalités liturgiques telles qu’elles existent dans leur paroisse. Découvrir un autre groupe que le sien est parfois désarment, surtout pour des jeunes : on y rencontre ses richesses et ses limites, ses habitudes et ses lourdeurs… Ce peut être aussi le rôle des responsables des servants que d’aider à vivre ces passages. Ainsi, on favorisera les rencontres entre servants et chrétiens adultes engagés dans la pastorale liturgique locale, pour susciter des projets communs, et encourager les collaborateurs. On peut également proposer aux plus thuriféraires de se retrouver plus au moins régulièrement pour des « ateliers de la Parole » ou à constituer, de manière permanente ou non, une équipe de formation de la Parole de Dieu. Enfin, on pourra, même occasionnellement, inviter les naviculaires et thuriféraires à servir lors des mariages pour qu’ils découvrent la pastorale liée à ce sacrement.
Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site