Connaître le missel et savoir le présenter à la bonne page

Le découpage du missel

Le missel est décomposé en 5 grandes parties :

  Le propre du temps : C’est dans cette partie que l’on retrouve les textes propres pour la messe que l’on va célébrer si l’on ne fête pas de saints. Il existe 3 temps particuliers (Avent, Carême, Temps Pascal) auxquels on ajoute le temps « de l’année » ou temps « ordinaire ».

  L’ordinaire de la messe : Cette partie contient l’ensemble des textes que l’on dit ordinairement à la messe : Je confesse à Dieu, Kyrie, Credo, Prières Eucharistiques…

  Les préfaces : Toutes les préfaces de l’année à l’exception des préfaces propre à un jour particulier (par exemple la préface de l’Assomption)

  Le calendrier des saints (sanctoral) : Lorsque l’on fête un saint il existe des textes et des prières particulières. C’est dans cette partie qu’on les retrouve, triés par date.

  Les communs : L’ensemble des textes commun aux fêtes de saints, de la Vierge Marie…

 

 

Les degrés de la célébration

Lorsque l’on célèbre la messe, il arrive que certains jours, il y ait une célébration spéciale en l’honneur
 D’un saint (Exemple : saint Pierre)
 D’une sainte (Exemple : sainte Thérèse de l’Enfant Jésus)
 D’un mystère du Seigneur (Exemple : la Transfiguration du Seigneur)
 ou de la Vierge- Marie (Exemple : l’Assomption de la Vierge Marie)

Cependant toutes les célébrations n’ont pas toujours la même importance. Ainsi, on peut distinguer 4 degrés principaux

 

 

 

Attention, lorsque le missel parle de « mémoire » il faut comprendre « obligatoire ». Si la célébration n’est pas obligatoire il n’y a aucune annotation. Si plusieurs célébrations tombaient un même jour, on choisirait celle qui a le plus haut degré d’importance. Aux fêtes et aux solennités on chante le Gloria. Le dimanche et aux messes solennelle on proclame le Credo.

L’organisation du missel

 Les textes et les prières propres sont souvent regroupés sur une page soit dans la partie « propre du temps » si l’on célèbre le dimanche ou durant un temps particulier, ou dans la partie « propre des saints » si l’on fête un saint. Il arrive cependant que pour certains célébrations il n’y ait pas tous les textes (Antienne, Collecte, Prière sur les offrandes, préfaces, antienne et prière de communion) dans la partie propre. Dans ce cas il faut aller chercher les textes manquants dans la partie « commun », souvent à la fin du missel. De manière générale le missel précise souvent un certain nombre de renvois à d’autres pages.

Préparer le missel

La préparation du missel est une tâche très importante en vue de la célébration de la messe. Il est important de le faire avoir soin et au besoin de faire vérifier le missel par le célébrant lui-même. L’utilisation du missel pour les textes « ordinaires » de la messe varie suivant les prêtres et les circonstances. Par exemple si l’on chante le Gloria, le prêtre n’aura pas forcement besoin d’en avoir le texte sous les yeux. En général il est bon de placer un certains nombres de signets : A la page propre du jour concerné, Au commun si l’on en a besoin, A la préface que l’on utilisera
  Au Gloria et au Credo si le missel ne permet pas de les retrouver rapidement

 Le graphique suivant  présente la liste des prières « propres » de la messe en fonction des jours de célébration.

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site